Les « PAPILLONS » des éditions de l’heure

à la Bibliothèque communale de Saint-Josse-ten-Noode (1210)

rue de la Limite, 2

(du 12 novembre au 15 décembre 2008)

Dans le cadre de la Fureur de lire 2008

 

Ce nouveau concept d’exposition(œuvre ouverte) qui a fait l’objet d’une soirée lectures-performances en collaboration avec Rony Demaeseneer le 12 novembre 2008, présente :

diverses vitrines :

- Jacques Lennep, publications aux éditions de l’heure (http://www.lennep.be)

- le Chalet de Haute Nuit

Personnage atypique du monde artistique et littéraire en Belgique, le Borain François Liénard a fondé avec Valérie Péclow le Chalet de Haute Nuit (Haute Nuit étant le nom d’un groupe surréaliste wallon des années ’40) en1994. 2OO artistes y ont été invités dans une septantaine d’expositions. Outre la publication de catalogues, de fascicules, de feuilles volantes, de prospectus et de tracts revendiqués et de collages, il a mis sur pied « L.E.Q.C.D.N.A.C.P. », «  Les Editions Qui Changent De Nom A Chaque Parution » qui comptent plus de quarante et deux best-sellers (Charleroy, mon amour et  Mythes et légendes du Pays de Charleroy). On retiendra également comme ouvrages de référence « L.E.Q.C.D.N.A.C.P. », le catalogue des éditions et « Le Chalet de Haute Nuit (1994-2006°) ».

- André Fromont, « Baby Babel bat des ailes », livre mobile (http://www.auteurdevues.canalblog.com)

- Thierry Tillier (http:// www.thierrytillier.com)

- Philippe Pissier, (http://pissierarchives.canalblog.com, http://www.paganguild.org/pissier)

- Luc Fierens, Annina Van Sebroeck,,(http://www.vansebroeck.be

- Bernd Reichert,(http:// www.bernd-reichert.net/)

- Benoit Piret (http://www.benoitpiret.com)

- John M. Bennett ….(http://johnmbennett.net)

(Chicago, 1942), produit et distribue son propre travail à travers « Luna Bisonte Prods », une petite maison d’édition fondée en 1994 . Il a édité des milliers d’éditions limitées d’auteurs pratiquant la poésie visuelle (visual poetry, word art), un mouvement de poésie expérimentale d’avant-garde.

et

« Bibliothèque de voyage », présentoirs mobiles des éditions de l’heure et performance de DJ Bureau

« Le Nanartshop », étal, installation de Julia Solimando

« Country », table d’auteur de François Liénard

Peintures de Christian Grenier, techniques diverses

Sculptures de Fatima Talbaui

« Le 8 », installation video de Gérard Frola

« Les poquettes roulantes » de Julia Solimando, photomontages

« Vitrine Encyclopédie » de Fred Michiels (http://artseries.eu/), montage par Julia Solimando

Les « Papillons », installation par DJ Bureau

 

Avec le concept des éditions de l’heure, Ghislain OLIVIER (né en 1947 à Liège, vit et travaille à Charleroi, Belgique) met en scène et élargit les notions de « maison d’édition » et du « livre d’artiste ». Cette méthode artistique mélange selon le lieu différentes disciplines artistiques et y intègre des travaux des auteurs repris au catalogue.

Paraphrasant la célèbre expression de René Magritte, les éditions de l’heure sous-titrent « Ceci n’est pas une maison d’édition » et publient « Un maximum de titres pour un minimum d’exemplaires ». Ce concept brouille les frontières en mixant diverses notions de marchandisation empruntées à la terminologie éditoriale.

Ainsi, le catalogue est le résultat des dérives de l’artiste-éditeur dont l’attitude se définit dans le cadre d’une performance éditoriale.

Installations (sorties de presse, vitrines, pseudo-animations littéraires), microédition, bibliothèques de voyage (vestes présentoirs de livres), cabinet de lecture, etc. font partie de l’arsenal des éditions de l’heure. Ce concept se réfère, entre autres, à des notions développées par Kurt Schwitters (accumulation), Fluxus (expérimentation), Jochen Gertz (œuvres pluridisciplinaires in situ) et, surtout, l’artiste belge Jacques Lennep dont la notion d’art relationnel a mis en valeur la relation structurale ou morphologique, la relation de participation notamment à concept social et, dans sa base éditoriale, la relation narrative.

 

Après différentes pratiques événementielles (situations de communication en rue), installations de vitrines (archives), création de pseudo-événements (sorties de presse), performances (squatt dans les brocantes et salons du livre) et installations diverses comme les Papillons (labyrinthe de lectures où oscillent des dizaines de petits livres suspendus), les éditions de l’heure terminent une performance éditoriale de 300 titres en trois ans (2006-2009) destinée à créer dix multiples d’un mètre de long sous forme de collections de 300 livres. En projet : la réalisation de catalogues-objets (la couleur bleue dans les éditions de l’heure, le catalogue bibliographique des 250 premiers titres (1998-2000), le catalogue des 300 titres de la performance éditoriale « Ceci n’est pas une maison d’édition » qui fera l’objet d’une rétrospective à la Maison de la Culture de Tournai en octobre 2009.

 BLOG :http://editheure.canalblog.com